Les plantes dépolluantes


Article publié par Anita, avec l’aimable autorisation de Liber’toit

 

Les plantes et leur action dépolluante  

Soyons attentifs à la qualité de l’air que nous respirons.

Notre mode de vie nous amène à passer la majorité de notre temps dans un espace clos dans lequel les sources de polluants sont nombreuses : appareils de chauffage, de cuisson, matériaux de construction, appareils électriques (sources d’ondes électromagnétiques), meubles en aggloméré, produits d’entretiens, peinture, vernis, parfums de synthèse… (contenant des COV – Composés Organiques Volatils tels que le benzène ou le formaldéhyde).

La mauvaise qualité de l’air que nous respirons a des effets qui vont de la simple gêne (olfactive, irritation des yeux, de la peau…) à l’apparition de pathologies plus contraignantes telles que l’asthme ou les allergie.

Aérer, ventiler quotidiennement son intérieur permet d’évacuer une partie importante de ces émanations nocives pour notre santé. 

En complément, l’utilisation de certaines plantes dépolluantes contribue à assainir l’air de nos habitats. Elles concourent également à l’amélioration du taux d’humidité de l’air ambiant.

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas d’inconvénient à installer une plante dans une chambre. Une plante dégage en effet moins de dioxyde de carbone que vous-même ou votre compagne ou compagnon qui se repose près de vous. 

Comment une plante peut-elle être dépolluante ?

La plante est un organisme vivant ; elle respire, se nourrit, transpire. Elle absorbe le gaz carbonique ambiant pour rejeter de l’oxygène – elle puis de l’eau par ses racines, se nourrit des minéraux qu’elle contient et rejette l’eau par évaporation via ses feuilles. 

 La plante absorbe les polluants par les feuilles. Ils descendent jusqu’aux racines où ils sont transformés par les micro-organismes présents dans la terre. Les polluants, ainsi transformés en nutriments, participent à la croissance de la plante. La plante rediffuse ensuite un air pur dans la pièce. 

En fonction du type de plante, les performances d’épuration et le type de polluants transformés varient. 

Pour un maximum d’efficacité

Il est conseillé : 

De placer au minimum 1 plante pour 9 m2 .
De varier les tailles, les espèces et de les associer entre elles.

Par ailleurs, une plante a besoin d’être propre et en bonne santé pour assainir l’air efficacement.

 

Quelques exemples de plantes, associées aux polluants sur lesquels elles agissent : 

 

Nephrolepis

NEPHROLEPIS (Fougère de Boston)

Meilleure plante dépolluante des peintures, produits d’entretien, fumée de cigarette, meubles en aggloméré.

 

 

Chlorophytum

CHLOROPHYTUM (ou plante araignée)

Monoxyde de carbone (chauffage gaz, cheminées, gazinières…)
Formaldéhyde des produits d’entretien, toluène et benzène

Il sera efficace dans une cuisine.

 

 

Philodendron

 

PHILODENDRON ERUBESCENS (philodendron rouge)

Formaldéhyde et trichloréthylène

 

 

 

 

CHAMAEDOREA (Palmier nain) et ARECA (Palmier d’Arec)

Areca
Chamaedorea

 

Composés de peinture, fumée de cigarette, produits d’entretien et benzène.
Dans la salle de bain, le Palmier nain agira contre le vernis à ongles.
Le Palmier d’Arec assainit une pièce qui vient d’être peinte.

 

 

SPATHIPHYLUM (Fleur de lune) et ANTHURIUM (Flamand rose) et CHRYSANTHEME

Spathiphilum
Anthurium

 

COV des vernis, peintures et colles : benzène, formaldéhyde, ammoniac, xylène, trichloréthylène

La fleur de lune filtrera l’air de la chambre.

 

 

 

HEDERA HELIX (Lierre) et GERBERA 

Gerbera
Hedera

Peintures, détergents, fumée de cigarette, meubles en aggloméré, mousse d’isolation
Dans un bureau ou dans une chambre d’enfant, le lierre débarrasse les COV provenant des feutres ou des marqueurs.

 

 

 

Dracanea Frangrant
Dracanea

DRACAENA MARGINATA (Dragonnier) et DRACAENA FRAGRANT

Peintures, meubles en aggloméré, fumée de cigarette, parfums d’ambiance, détergents, monoxyde de carbone

 

 

 

POTHOS 

Pothos

Monoxyde de carbone, produits d’entretien, peintures et fumée de cigarette.

 

 

 

 

 

ALOE VERA ou ALOES

Aloe vera

Monoxyde de carbone, le benzène, divers allergènes et surtout les acariens. L’Aloe Vera lutte contre les ondes électromagnétiques.
A placer dans une chambre ou dans le salon.

 

 

 

Crassula ovata

CRASSULA OVATA (Arbre de jade) 

Détergents

Absorbe les ondes électromagnétiques.

 

 

 

 

Au-delà de la dépollution et de la satisfaction esthétique qu’elles procurent, les plantes nous relient de surcroit à la nature, à la Terre, de laquelle nous sommes si souvent déconnectés. Elles sont une sorte de rappel de nos origines dans nos intérieurs sophistiqués. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *