La coquille Saint Jacques

Dès l’antiquité, la coquille Saint Jacques était utilisée et portée pour se protéger de la sorcellerie, du mauvais sort et/ou des maladies. Elle s’est imposée, à travers les différentes légendes, comme attribut de l’apôtre Saint Jacques, dont elle a pris le nom.

Aujourd’hui, elle est surtout connue pour être l’emblème des pèlerins sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle… mais pourquoi elle ?

Parce qu’au delà de sa symbolique, la coquille Saint Jacques avait une grande utilité : elle leur permettait de purifier l’eau des rivières afin de pouvoir la consommer !

Mais comment cela ?

La coquille Saint Jacques, s’inscrit dans une forme géométrique qui est le pentagone. Ses proportions se rapportant au « Nombre d’or », on dit qu’elle a une « forme d’or » ; c’est-à-dire qu’elle caractérise des énergies en parfait équilibre. C’est aussi ce que l’on appelle une onde de forme* en radiésthésie. Et c’est cette onde de forme, particulièrement purificatrice, qui charge positivement l’eau qu’elle contient, de sorte qu’elle reste « pure ». (C’est ainsi que sa forme a été choisie comme bénitier dans de nombreuses églises, par exemple).

 

Mais la coquille Saint Jacques ne fonctionne pas uniquement pour l’eau, elle purifie également les objets, les lieux, etc. Elle est très utilisée en lithothérapie pour le nettoyage des cristaux : si vous placez vos bijoux ou autres objets dans votre coquille Saint-Jacques durant une nuit, ces derniers seront “nettoyés“ sur le plan magnétique !

 

 

Elle permet également d’augmenter le taux vibratoire, ce qui en fait un excellent remède en géobiologie. Elle aide aussi à neutraliser un nœud géopathogène (par exemple un croisement du réseau Hartmann). C’est ainsi que nous plaçons parfois des coquilles Saint Jacques sous les lits quand nous ne pouvons pas les déplacer !

 

 

Enfin, vous pouvez l’utiliser aussi pour vivifier vos plantes en plaçant le creux de la coquille côté plante ! Si vous avez une plante en mauvaise santé, essayez, vous serez sans doute surpris du résultat !

 

*Onde de forme : l’expression onde de forme a été forgée en radiesthésie par MM. Chaumery et Bélizal à partir de leurs recherches. Selon eux, « toute forme émet une onde par sa forme, appelée onde de forme ». Le terme « ondes » est peut-être impropre, leur nature n’étant pas définie. On les désigne également comme des « vibrations de faible énergie ». Ce sont des radiations électromagnétiques, ou du moins que l’on considère comme telles, dont la longueur d’onde est inconnue. Leur origine est  cependant naturelle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *